Laurent Meudec et Maud Parra

Directeur marketing et communication, responsable marketing et communication - Le Conservateur

“Le Conservateur investit sur les médias sociaux à long terme”

Spécialiste depuis 1844 des placements financiers à long terme, Le Conservateur a entrepris d’ajuster son image et de clarifier son positionnement, notamment via les réseaux sociaux.

La dynamique de notre développement nous a conduits à vouloir améliorer notre visibilité et clarifier notre positionnement, tout en veillant à respecter les valeurs de l’entreprise et l’indépendance de son réseau », explique Laurent Meudec, directeur marketing et communication. Un énorme chantier a été entamé il y a deux ans pour affiner le discours et les supports de la marque. Après une refonte totale du site Internet, le Groupe a lancé sa première campagne télévisée et mis des outils de marketing    et de communication à la disposition du réseau. « Nous avons aussi renouvelé nos agences de conseil, en fonction non seulement de leurs compétences, mais aussi de leur capacité à s’adapter à nos besoins et à travailler de manière autonome ainsi qu’avec les autres agences », précise Laurent Meudec. C’est sur la base de ces critères qu’Angie+1 a été retenue pour développer la présence digitale du Conservateur.

Sa première tâche a été de réaliser un audit de la réputation en ligne du Conservateur, qui s’est avérée très positive. « Nous nous sommes aussi rendu compte que, si Le Conservateur n’était pas présent en tant que tel sur les réseaux sociaux, la quasi-totalité de nos agents étaient déjà sur Viadeo ou LinkedIn, avec des approches souvent très hétérogènes », poursuit Laurent Meudec. La cohérence de l’image et des discours sur les réseaux sociaux a donc été le fil rouge de la stratégie digitale.

Dans un premier temps, l’objectif fixé à l’utilisation des réseaux sociaux a été de faciliter les quelque 70 recrutements annuels d’agents, jusqu’alors effectués par voie de presse. Une formation à l’utilisation des médias sociaux a été proposée aux responsables du réseau pour les aider à mieux cibler les profils souhaités. Une dizaine d’agents en ont déjà profité et le bouche-à-oreille commence à fonctionner. Chacun d’eux reçoit une newsletter avec des informations destinées à alimenter son compte Viadeo ou Twitter. En pointillé apparaît une volonté d’acculturation digitale pour en faire les ambassadeurs du Conservateur sur les réseaux sociaux. « La grande majorité sait que ces réseaux contribuent au développement de leurs affaires et ils sont donc très preneurs d’outils pour mieux les utiliser », explique Laurent Meudec. Des directives sur l’utilisation de ces médias sont d’ailleurs en cours d’élaboration.

À l’appropriation des réseaux sociaux par les agents s’est ajoutée une présence plus institutionnelle de la marque.

D’une part avec un compte Twitter (@LeConservateur), destiné aux analystes et aux journalistes, lancé à l’occasion de la publication des taux de performance. D’autre part avec une page Facebook, Les Voiles du Conservateur, vitrine du sponsoring sportif engagé cette année avec la construction d’un bateau, Le Conservateur, qui prendra le départ de la Route du rhum.

« Nous avons aussi entamé la réflexion sur les contenus qui viendront nourrir tous ces supports », précise Laurent Meudec. Là encore, la cohérence du discours et la clarification du positionnement sont les maîtres mots. Avec tous les atouts dont disposent les réseaux sociaux pour présenter de manière attractive des systèmes complexes comme celui de la tontine. L’approche très pragmatique adoptée par Le Conservateur se double d’objectifs plus généraux et d’une ambition à plus long terme. « Notre présence sur les réseaux sociaux n’a pas de visée commerciale, mais nous savons que l’image que nous y projetons est importante pour nos prospects. » Petit à petit, en démarrant par le réseau des agents, le but est d’asseoir le positionnement du Groupe comme spécialiste de l’épargne à long terme. Le Conservateur sait qu’il a le temps pour lui.

Paru dans Le Média n°8, le magazine d’Angie – été 2014