Pascale Dubois et Véronique Ménet

Responsable de la communication managériale et des éditions interne, directeur de l'information et de la communication - Safran

“Safran lance son manuel d’économie”

Pour mieux partager avec ses salariés le sens des efforts accomplis pour faire face aux conséquences de la crise, le groupe Safran a composé un manuel d’économie pédagogique et accessible.

Le format (brochure dos carré), la taille (56 pages) et le titre (L’Économie de Safran et de son environnement) laisseraient penser que le document publié en février 2011 par le groupe aéronautique est destiné à un public averti d’actionnaires ou d’analystes. Mais c’est à ses 54 000 salariés que l’équipementier international s’adresse avec cette brochure pédagogique, comme l’indique le surtitre : Partageons nos enjeux.

« En 2009, nous avons demandé à tout le monde de gros efforts et des économies pour faire face à la crise qui touchait nos marchés comme l’ensemble de l’économie. En 2010, nous avons vu remonter du terrain des demandes d’explications de salariés qui voulaient comprendre à quoi avaient servi leurs efforts, explique Pascale Dubois, directeur de l’information et de la communication. C’était une demande d’autant plus légitime que nous réalisions alors plusieurs opérations de croissance externe. On passe beaucoup de temps à expliquer aux analystes et aux journalistes notre stratégie et ce que nous faisons. Il est normal de faire de même avec nos salariés qui sont au cœur de notre projet. » D’autant qu’ils sont, avec 17 % du capital, des action­naires très concernés par l’avenir du groupe.

Décision est alors prise de réaliser un document qui donnera à chacun les clés pour « mieux appréhender et s’appro­prier l’environnement complexe » qui est celui de Safran. Ce travail doit être pérenne et accessible à tous. Ce sera donc un manuel print (également disponible sur l’intranet), que chacun pourra lire à son rythme en le feuilletant et en y picorant comme bon lui semble. Il sera déconnecté des résultats de l’année, pour éviter d’être trop rapide­­ment daté. « La proposition d’Angie nous a séduits avec son surtitre Partageons nos enjeux, qui résumait bien l’idée d’un échange avec l’interne, et son organisation en trois parties : 1) 5 tendances qui impactent Safran; 2) 6 leviers pour améliorer la perfor­mance du groupe ; 3) 4 clés pour comprendre un communiqué financier », explique Véronique Ménet, responsable de la communication managériale et des éditions internes.

La première partie présente des évolutions lourdes qui affectent l’environnement économique et les marchés de Safran. Elle donne la parole à des experts internes et externes. La deuxième partie explique la manière dont Safran s’organise pour répondre à ces enjeux et revient sur des concepts ou des chantiers qui font partie du quotidien des salariés : maîtriser la chaîne logistique, mieux acheter, réduire les stocks et les encours pour optimiser le BFR (besoin en fonds de roulement)… « Chacun peut ainsi prendre la pleine mesure de son rôle au sein du groupe », explique Pascale Dubois. Enfin, la troisième partie, complétée par un lexique, explique de façon simple les quatre concepts à maîtriser pour comprendre un communiqué financier (chiffre d’affaires, résultat, trésorerie et bilan).

Nous avons défini une ligne éditoriale conciliant les visions a priori différentes des trois parties prenantes du projet : la direction financière, la direction des ressources humaines représentée par l’université interne du groupe, Safran Corporate University, et la direction de la communication. Les directions transverses – stratégie, R&D, investissements, démarche de progrès… – ont été sollicitées avec succès. « Tout le monde était vraiment intéressé et s’est bien prêté au jeu. Le défi était de concilier trois attentes différentes sur le plan éditorial, explique Véronique Ménet. La direction générale s’est totalement impliquée dans ce travail et a suggéré des éclairages supplémentaires. » L’une des principales difficultés rencontrées a été d’éviter les pièges d’une trop grande contextualisation quand la mise en avant d’exemples précis risquait de dériver vers un panorama de la situation de Safran à un moment donné.

Le document est sorti au moment de la publication des résultats annuels 2010 qui marque le lancement du « road­show interne » consacré à la pédagogie économique. Une vingtaine de conférences sont ainsi organisées chaque année en mars et avril pour les managers sur les principaux sites Safran dans le monde. « Les retours d’enquêtes de satisfaction et les nombreux mails spontanés que nous avons reçus montrent que ce dispositif a été très bien accueilli », explique Véronique Ménet.

Paru dans Le Média n°3, le magazine d’Angie – printemps-été 2011