le blog des angiens

Novembre 2011

Web 2.0

73% des sites Web français n’ont pas été mis à jour depuis plus d’un an

Vu sur ZDNet : un ensemble de chiffres saisissants issus d’une étude publiée par Email-Brokers, spécialisée dans le marketing interactif et l’email-marketing en Belgique et en France. Voici ce qu’on y apprend : « Les blogs et forums ne représentent que 4% de l’Internet en France. En outre, 57% des sites comptent moins de 50 pages, tandis que ceux à gros volume de contenu (plus de 500 pages) représentent à peine 4% du Net français. (…) 73% d’entre eux (des sites web) ont été mis à jour pour la dernière fois il y a plus d’un an. Seuls 9% d’entre eux ont été actualisés durant les trois derniers mois. » A l’heure où l’on ne parle que de 2.0, du dynamisme des échanges en ligne, le net français serait-il figé ? Tous les chiffres sont à découvrir dans ce billet.

Benetton et les baisers qui tuent…

Le buzz de ce mois-ci sur le Web, c’est la nouvelle campagne de la marque Benetton. Selon Influencia, cette campagne baptisée « Unhate » est une réussite : le message est impeccablement diffusé, et rares sont les marques qui parviennent à frapper aussi fort sans « nudité ni grossièreté ». Certes, mais la marque flirte tout de même ici avec la provocation, une tradition initiée par le photographe Oliviero Toscani qui a signé les campagnes les plus célèbres de Benetton. Ne boudons pas notre plaisir, le baiser entre Nicolas et Angela tombe à pic dans un contexte européen plus propice à l’anxiété qu’aux gestes tendres.

Micro-trottoirs de Communication & Entreprise

A l’occasion de la cérémonie de ses Grands prix de la Communication, Communication & Entreprise nous a offert une série de micro-trottoirs particulièrement réussis. Le pitch : Superman himself va à la rencontre des passants pour les interroger sur le jargon de la communication et du web 2.0 : qu’est-ce qu’un dircom ? Un wiki ? Un comex ? Un brief ? Un buzz ? Un BAT ? Un DA ? Un DD ? Une baseline ? Notre réponse préférée, c’est la définition du DRH : « Diligenté pour Régenter l’Humanité ». L’esprit est là ! Parfaites pour la pause café, ne manquez pas ces quatre pépites à visionner ici.

Médias

Que manque-t-il à la presse en ligne ?

Le site Webmarketing & com s’interroge sur ce qui fait défaut à la presse en ligne. Entre les problèmes ergonomiques (impossibilité d’agrandir la taille des textes, incompatibilité de certains navigateurs) et la faiblesse de certains contenus, les pistes d’optimisation sont nombreuses. L’enjeu est de trouver le bon équilibre : « Soit on a un contenu intéressant mais pas toujours facile à lire sur écran et surtout sans grande valeur ajoutée par rapport à la version papier, soit on reste sur sa faim avec un article simpliste qui dévalorise le travail journalistique et la maison d’édition. » Pas faux. Les médias en ligne doivent devenir des médias à part entière, pas de simples adaptations des titres papier. Un exemple à suivre : le Guardian, avec ses 25 journalistes entièrement dédiés aux versions digitales. Vous avez dit utopie ? C’est à lire ici.

Médias sociaux et communautés

Les 12 points à retenir de l’étude IFOP sur les réseaux sociaux en France

L’IFOP a publié une nouvelle étude sur l’usage des réseaux sociaux en France ; ZDnet résume pour nous les principaux enseignements de l’enquête à travers 12 points-clés. On apprend que les cinq réseaux sociaux les plus connus par les Français sont Facebook, YouTube, Twitter, Copains d’Avant (une spécificité bien française !) et Dailymotion. Copains d’Avant arrive même en troisième position dans le classement des réseaux les plus fréquentés, après Facebook et Windows Live ! Twitter quant à lui est un vrai paradoxe, car il est très connu mais peu utilisé. Enfin, la reconnaissance des entreprises et des marques sur les réseaux sociaux reste encore à conquérir, puisque seuls 16% des Français suivent une entreprise ou une marque via les réseaux sociaux. C’est à lire sur ZDnet (on peut également télécharger l’étude dans son intégralité).

Les nouveaux médias sociaux ne sont peut-être pas si nouveaux que ça

Xavier de La Porte reprend un post publié sur le blog de Cynthia Haven, critique littéraire de l’Université de Stanford. Il s’agit d’une analogie intéressante entre les médias sociaux d’aujourd’hui et les lettres -version papier- d’hier. Selon cette analyse, l’effervescence qui accompagne le développement des nouveaux outils 2.0 n’est pas nouvelle. Dans l’Europe du XVIIe et du XVIIIe siècle, la conversation a explosé via la démocratisation du courrier. Des milliers de lettres arrivaient chaque jour à Paris, pour parler de tout et de rien ; certains billets avait un caractère plus subversif, un peu comme certains tweets qui circulent à des instants stratégiques. C’est passionnant, et c’est à lire sur Internet Actu.

Facebook aurait-il une influence sur notre matière grise ?

Repéré sur le blog de l’atelier : un article amusant sur l’impact de Facebook sur notre mémoire.  Des chercheurs britanniques ont étudié «  les quatre zones de notre cerveau connues pour jouer un rôle dans la mémoire, les émotions et les interactions sociales ». Les cobayes ? 165 étudiants tous plutôt très actifs sur Facebook ( moyenne d’amis : 300). Résultat : Les personnes ayant le plus d’amis sur Facebook sont aussi ceux qui ont le plus de volume de matière grise… conclusion mécanique : suffirait-il d’augmenter son nombre d’amis pour augmenter son volume de matière grise ? Ce serait un peu facile ! On pense plutôt que les personnes ayant le plus de volume de matière grise seraient plus disposées aux liens sociaux. Tout cela reste bien entendu à prouver…

Entreprises 2.0

Un patron peut-il et doit-il bloguer librement ?

Contrairement aux Américains adeptes des blogs, les patrons Français ont tendance à se faire discrets sur la blogosphère. Quelques-uns s’y mettent tout de même, comme Jean-Bernard Levy , PDG de Vivendi, ou Nicolas Bordas, Président de TBWA France, dont le blog est devenu une référence. Si on regarde du côté de Twitter, c’est le calme plat : seuls quatre patrons du CAC 40 ont un compte twitter, qui sont quasiment inactifs. Alors, comment expliquer ce « peu d’entrain numérique » ? Plusieurs raisons peuvent être avancées : la perception du blog comme un outil chronophage à faible retour d’investissement, la peur d’être soumis à la critique, la mauvaise connaissance du 2.0… Pourtant, les blogs ont de belles opportunités à offrir aux patrons : c’est à lire dans ce billet très complet publié sur le blog du communicant 2.0.

L’iPhone distance BlackBerry dans les entreprises

Serait-ce l’ultime triomphe de l’IPhone ? On a longtemps entendu que le Blackberry était le téléphone privilégié des entreprises, et bien c’est en train de changer ! Le site « Comment ça marche » parler de « descente aux enfers » pour le Blackberry, qui occupe 32% des parts de marché dans l’univers professionnel contre 45% pour l’IPhone. Ces chiffres sont issus d’une étude qui a été menée auprès de 2300 employés dans plus de 1100 entreprises dans le monde. C’est à lire ici.

Usages et bonnes pratiques

Ecriture web: la taille maximum est une hérésie !

Sur son blog Médiaculture, Cyrille Frank s’attaque à l’une des idées reçues les plus tenaces  sur le web : « les formats doivent être courts sur Internet, sinon le lecteur fuit ». Faux. L’efficacité d’un texte ne se mesure pas en nombre de signes : l’important, c’est la simplicité et la capacité de l’auteur à se faire comprendre. Le défi majeur de l’écriture web, c’est de « simplifier le texte sans appauvrir le sens ». Il s’agit de se mettre encore et toujours à la place du lecteur, de ne pas se complaire dans l’utilisation de formules complexes, de faire preuve de pédagogie et de pragmatisme. A la fin de son billet, Cyrille nous apprend le lancement imminent de l’un de ses projets, quoi.info, « un site d’un genre nouveau, consacré au décryptage et à l’explication de l’actualité ». On a hâte de le découvrir !

5 Tips : avoid being a social media turkey

Repéré via le célèbre twittos @Jeanlucr, un billet qui nous donne quelques astuces pour ne pas être pris(e) pour une dinde sur les réseaux sociaux (l’auteur de l’article rend ainsi hommage, non sans humour, à Thanksgiving). Au menu : les meilleures gaffes des marques, entreprises et célébrités, qui les ont fait passer pour de véritables dindes. Citons Gap et le lancement manqué de son nouveau logo, et -moins connu en France- le cas des tweets insultants qui ont été diffusés via le compte Twitter officiel de Vodafone. On a cru dans un premier temps qu’il s’agissait d’un piratage, c’était en fait l’oeuvre d’un collaborateur. D’autres cas sont présentés, ainsi que des astuces pour éviter de faire face à de telles situations. A lire ici !


Laissez un commentaire