Expériences narratives

Rencontres, le premier journal in real life

Le magazine de SPIE fait peau neuve pour mieux incarner sa promesse, celle de rencontres avec les collaborateurs du terrain afin d’inciter à l’échange et au dialogue.

À 44 ans, Rencontres ne correspondait plus aux attentes des collaborateurs d’un groupe en plein essor européen. « L’enquête interne menée en 2015 a montré le grand attachement des collaborateurs au magazine, note Cécile Michard, responsable de la communication interne. Mais nous avons été alertés par quelques commentaires négatifs sur la trop grande présence de cols blancs  ou une certaine distance par rapport aux préoccupations des collaborateurs. » La critique fut d’ailleurs confirmée par une étude sémiologique du journal, qui évoquait un éloignement entre la promesse du titre et la réalité des articles.

Pour la direction de la communication, il fallait donc conserver le magazine, mais aussi le moderniser pour représenter à la fois la diversité des employés et la force de la communauté SPIE. La pérennité de ce trimestriel devenu semestriel est en partie  due au fait qu’il est le seul média  à toucher les 38 000 collaborateurs du groupe, répartis dans 14 filiales et 38 pays sur plus de 600 sites. Tous n’ont pas accès à l’intranet  et certains n’ont pas de bureau. Rencontres est ainsi distribué  à domicile et disponible en cinq langues (français, anglais, allemand, polonais et néerlandais).

La nouvelle édition de Rencontres, la onzième de son histoire, paraît en octobre 2016. Le 125e numéro s’inspire manifestement du newsmag, de L’Express à Bild en passant par le Daily Mirror. Du fait de sa périodicité, iI ne se positionne pas pour autant sur l’actualité. « Angie, grâce à la créativité de ses équipes, nous a aidés à adapter les codes de la presse magazine d’aujourd’hui à ceux de l’entreprise, tant dans la définition de la nouvelle formule que dans la création de la maquette, estime Pascal Omnès, directeur de la communication. Leur approche éditoriale et journalistique nous met en permanence au défi d’adopter le point de vue et les intérêts du lecteur. » La mise en page est moderne, très illustrée, et la création s’adapte au contenu. L’approche éditoriale privilégie le récit pour mieux Transmettre les messages. Ainsi, l’acquisition d’une nouvelle société par SPIE Nederland est vue à travers le portrait d’un de ses salariés. Le traitement des dossiers, parfois très grand public, reflète bien l’engagement sociétal du groupe. Qu’il s’agisse du réseau des bornes de recharge pour les véhicules électriques ou de l’efficacité énergétique des bâtiments à La Défense.

SPIE_MG_1706_HD_choix def2

Cécile Michard, responsable de la communication interne, et Pascal Omnès, directeur de la communication

« Le fil rouge de la nouvelle formule est la visibilité et la valorisation des collaborateurs, ajoute Cécile Michard. Même s’il n’a pas toujours été  facile de faire comprendre à nos interlocuteurs que ce n’était pas l’interview du manager qui nous intéressait, mais celle du collaborateur “à la manœuvre”. » Les 36 pages d’un numéro sont ainsi découpées en quatre grandes rubriques : « À partager », les moments forts du semestre vus à travers les réseaux sociaux ; « Entrevues », des rencontres avec des collaborateurs qui témoignent de leur parcours; « Visites guidées », la découverte des chantiers par ceux qui les font; et, enfin, des « Échanges » avec des décideurs, enrichis du regard d’experts extérieurs et nourris par les questions des collaborateurs.

Le magazine, disponible dans une version digitale et mobile depuis plus de dix ans, se veut également responsable : accessible aux personnes en situation de handicap, il est imprimé et routé par une entreprise du secteur adapté,  avec du papier recyclé et des encres non polluantes.

Alors que les retours sur le premier numéro sont très positifs, l’idée d’un magazine collaboratif fait aussi son chemin. Le comité éditorial fonctionne déjà en lien avec un groupe  sur Yammer, le réseau social  de l’entreprise, pour faire remonter des idées, des commentaires ou  des suggestions des collaborateurs. Mais la direction de la communication souhaite diffuser et prolonger cette approche : « Rencontres » devient une marque de communication interne, englobant plusieurs médias : le magazine, des newsletters et  des vidéos, centrée sur le groupe Yammer, dont l’objectif est de créer une communauté des lecteurs  du magazine. Autant de manières de faire vivre l’esprit des rencontres en continu.