• Enjeux
  • Parcours #Resilience

Parcours #Resilience

Dépasser les épreuves individuelles et collectives

Après le choc et la sidération, puis l’installation dans un confinement longue durée, les entreprises se préparent à une période indéterminée plus VUCA que la précédente : volatile, incertaine, complexe et ambigüe… L’ère d’après, l’ère de la résilience.

Selon Boris Cyrulnik, la résilience est la capacité à vivre, à réussir, à se développer en dépit de l’adversité. Appliquée au monde professionnel – et face à cette crise durable – la résilience des collaborateurs et de l’entreprise devient déterminante à leur développement futur.

Le Covid-19 se révèle être un « stress-test » à grande échelle de cette double résilience individuelle et collective : celle des salariés (capacité à surmonter ses inquiétudes, à développer de nouveaux savoir-être face à l’imprévisible et à faire sens de la crise), et celle de l’entreprise (capacité à surmonter les épreuves, à renforcer ses collaborateurs, à se projeter) en s’appuyant sur son « commun » (raison d’être, culture, projet opérationnel) quitte à le faire évoluer pour répondre présent aux exigences de la nouvelle ère.

Un parcours en 3 temps

Pour renforcer l'engagement des collaborateurs face à la crise, apprécier le niveau de résilience de l'entreprise et faire émerger des pistes de progrès pour demain.

Un média interne proposant des contenus de différents formats (podcast, vidéo, infographies…) pour un bilan de la crise sous l’angle de l’optimisme réaliste.

  • Retracer les épreuves rencontrées par l’entreprise dans la diversité de ses activités, de ses fonctions, et de géographies…
  • Expliquer la manière dont elle a su s’adapter, faire face aux événements en s’appuyant sur son commun et notamment sur sa culture (how) et sa raison d’être (why)
  • Valoriser la résilience individuelle et collective
  • Remercier ceux qui par leur engagement et leurs comportements adaptés, ont permis à l’entreprise de résister
  • Tracer des premières perspectives pour la sortie de crise

Un espace contributif (logique UGC) permettant à chacun d’enrichir la narration, de relater son expérience personnelle de la crise, d’exprimer ses émotions, de révéler les difficultés qu’il a dû affronter mais aussi ce qu’il a pu retirer de positif

Les collaborateurs sont ainsi invités à partager :

  • Une épreuve qu’ils ont dû surmonter
  • Ce qu’ils ont découvert sur l’entreprise
  • Ce qu’ils ont appris sur eux-mêmes
  • Ce à quoi ils se sont aperçus qu’ils tenaient…
  • Ce dont ils sont le plus fier

Ces récits constituent ensuite un matériau utile et riche à analyser (recoupements thématiques, analyse sémantique…). Ils permettent aussi d’enrichir le média interne (étape 1) et d’orienter les choix de topics de discussion de l’espace communautaire (étape 3).

Un espace communautaire de discussion guidée par un facilitateur (focus group) permettant à ceux qui le souhaitent, de manière anonyme :

  • D’évaluer la manière dont l’entreprise a fait face aux épreuves et a su garder le lien avec ses collaborateurs et autres parties prenantes
  • D’en faire le REX d’un point de vue culturel (Avons-nous été fidèles à nos valeurs ? Les valeurs et comportements dominants se sont-ils avérés adaptés à la crise, efficaces…?)
  • D’interroger la raison d’être (explicite ou implicite) de l’entreprise à l’aune de cette crise.

Parmi les thèmes de discussions abordés :

  • Ce que nous faisions déjà avant et que nous devons plus que jamais renforcer
  • Ce que nous avons changé pendant la crise et sur lequel capitaliser
  • Ce que le monde d’après offre comme nouvelles opportunités…
  • Ce à quoi à juste titre renoncer
  • Ce qui fait que nous nous en sommes sortis ou allons-nous en sortir

Ces discussions sont complétées par des sondages en mode pulse permettant d’objectiver la situation à un temps T et son évolution et de comparer les résultats de différentes populations en fonction de critères définis (chômage partiel ou non, télétravail…).

Le livrable : une analyse détaillée des discussions des recommandations sur les pistes de travail sur les actions à envisager dans différents domaines (actualisation du commun, modes de travail, culture et comportements, management…).

Et si on échangeait ?

Contactez-nous