• Posts
  • Communication interne - L’heure est au co-design

Communication interne — L’heure est au co-design

D’un côté le commanditaire et son brief rédigé en solo, de l’autre l’agence et sa recommandation conçue en chambre. Cette (vieille) idée a vécu.

À l’heure de la transformation permanente des organisations, de la multiplication des canaux et des locuteurs, les stratégies de communication interne doivent répondre à des enjeux complexes et mieux intégrer les usages et les attentes des collaborateurs, dans leur diversité.

Comment ? En adoptant le co-design de solutions.

  1. Définir le problème à résoudre avant de réfléchir aux moyens. Le designer cherche d’abord à comprendre les usages et les soucis associés. Les méthodes sont variées : interviews, sondages, observation ethnographique. Le maître mot est l’empathie. Cette étape doit se conclure par un « comment faire pour » d’une très grande clarté.
  2. Hybrider les regards et les expertises. Les workshops associent, côté agence, des consultants en stratégie, des designers et des animateurs et, côté client, des membres du service communication (si besoin élargi aux correspondants locaux) et un panel de collaborateurs.
  3. Développer une gymnastique intellectuelle alternant des phases d’intuition et d’analyse, dans une logique d’ouverture/fermeture (comme dans toute démarche de créativité comme le brainstorming).
  4. Prototyper le plus rapidement possible les solutions définies et les tester auprès des futurs utilisateurs et… des « payeurs ».

Cette méthode a une vertu : les collaborateurs du panel et les testeurs deviendront les premiers ambassadeurs des dispositifs qu’ils auront contribué à bâtir.

Exemples :

Comment faire pour aider les collaborateurs à mieux comprendre leur environnement ?

Comment faire pour que les valeurs soient partagées par les nouveaux arrivants ?

Comment faire pour informer les non-connectés ?

Comment faire pour valoriser les succès emblématiques ?

Comment faire pour associer les collaborateurs à la définition du purpose ou plus modestement du projet opérationnel ?

 

Rencontrez Élise Pinsolle