• Actualités
  • Leadership digital - Le 1er classement sur les 100 dirigeants français les plus influents sur les réseaux sociaux

Leadership digital — Le 1er classement sur les 100 dirigeants français les plus influents sur les réseaux sociaux

Qui sont les dirigeants réellement leaders sur les réseaux sociaux ?

La moitié des PDG du Cac 40 sont désormais actifs sur Twitter ou Linkedin. De nombreux classements mesurant leur audience existent déjà, mais Angie+1 a décidé d’aller plus loin, en mesurant la réalité de leur leadership digital. A quel point engagent-ils leur audience, et dans quelle mesure cette dernière est-elle qualifiée ? La réponse avec ce classement, premier du genre qui montre que le leadership digital est plus affaire de pertinence de points de vue que de course aux followers.

Le leadership digital, c’est-à-dire ?

Trois réseaux et quatre critères mesurés, pour un résultat sur 100 points.

Le classement prend en compte la présence des dirigeants sur Wikipédia, Twitter et Linkedin.

Sur ces trois réseaux, ont été mesurés :

  • L’attractivité (pondération : 25 points. Pour traduire cette notion, Angie+1 a mesuré l’audience des pages Wikipédia de chaque dirigeant. L’intérêt porté à cette page révèle à quel point ils sont notoires et présents dans le débat public.
  • L’audience qualifiée (pondération : 30 points). Plutôt que d’additionner les followers de chaque dirigeant, Angie+1 les a analysés. Pour surpondérer les comptes vérifiés et ceux appartenant à des influenceurs. Et éliminer les comptes inactifs, les robots…
  • L’activité (pondération : 15 points). Ce critère a conduit à éliminer certains comptes : les dirigeants ayant posté moins de 10 tweets ou 2 posts Linkedin Pulse dans l’année ne figurent pas dans le classement.
  • L’engagement (pondération : 30 points). Il reflète la capacité du dirigeant à générer des conversations et des interactions. Le classement intègre donc le nombre de likes, partages et commentaires générés par chaque publication Twitter et Linkedin.

Le podium : les trois champions du leadership digital

1. Isabelle Kocher DG, ENGIE 54/100
Malgré une arrivée relativement tardive (janvier 2017) sur les réseaux sociaux, la première femme à diriger un groupe du CAC 40 a notamment très bien utilisé Linkedin pour y évoquer les grands enjeux de la transition énergétique, mais aussi la transformation de son entreprise.

2. Patrick Pouyanné – PDG, Total 54/100

(Critère de départage entre les ex aequo : l’engagement Linkedin)
Il a fait partie des premiers grands patrons à s’investir sur Linkedin, et y réunit une communauté de près de 100 000 abonnés.

3.Carlos Ghosn – PDG, Renault 53/100
Toujours très écouté, le patron-star aurait sans doute dominé le classement s’il s’était d’avantage exprimé sur les réseaux sociaux en 2017. Mais il a cultivé, cette année, une parole plus rare que d’habitude.

Et dans le top 10…

4. Emmanuel Faber – PDG, Danone 50/100

5. Thierry Breton – PDG, Atos 49/100

6. Jean-Pascal Tricoire – PDG, Schneider Electric 49/100

7. Stéphane Richard – PDG, Orange 49/100

8. Frédéric Oudéa – PDG Société Générale 48/100

9. Pierre Nanterme – PDG, Accenture 44/100

10. Thomas Buberl – DG, AXA 44/100

« Dans ce Top 10, on ne trouve, à l’exception de Pierre Nanterne, que des patrons du CAC 40, commente François Guillot, Directeur Associé d’Angie+1, l’agence des dynamiques sociales du groupe Angie. Parce qu’ils possèdent une forte notoriété, mais pas seulement, ils démontrent une pratique très avancée des réseaux sociaux. Chez eux, Linkedin a pris le pas sur Twitter. Ils donnent le la et le mouvement de bascule du court (Twitter) vers le long (Linkedin) devrait continuer à s’opérer. »
Autre élément marquant, la très faible présence de femmes dans ce classement : « La première place d’Isabelle Kocher ne doit pas masquer les inégalités de genre, rappelle Eric Camel, PDG d’Angie. 18 femmes se classent dans le top 100, et seulement 6 dans le top 50 ».

Méthodologie

(Cette étude a été réalisée sur une période comprise entre janvier et novembre 2017
Outils utilisés : WMFLabs PagesViews, Twitonomy
Dirigeants sélectionnés :
– Présidents ou DG EO)
– Patrons de grosses BU ou filiales équivalentes à de grandes entreprises (+500 salariés)
– En poste au 01/01/18
– Patrons français exerçant leurs fonctions dans des entreprises françaises ou internationales
– Patrons étrangers d’entreprises françaises ou de filiales françaises d’entreprises internationales.)