• Posts
  • Influence digitale - Faire des experts internes des influenceurs externes

Influence digitale — Faire des experts internes des influenceurs externes

Aller chercher ses premiers alliés en interne : c’est un de nos grands combats chez Angie+1, et nous avons déjà produit deux livres blancs à ce sujet, aussi nos lecteurs habitués ne seront pas surpris de nous voir défendre le rôle des alliés en interne dans l’entreprise : c’est le sujet de l’employee advocacy, au sens large du terme.

Le lien avec l’influence digitale est important : si l’on considère que l’influence est la capacité à agir sur les perceptions, les opinions et les comportements, il est difficile d’imaginer que ce travail d’empreinte, « d’inception », puisse se faire sans alliés.

Il s’agit donc d’être en pleine capacité de mobiliser ses alliés. Et parmi eux, les alliés les plus naturels, les plus facilement mobilisables, se trouvent en interne. (Ce qui ne veut pas dire que l’on ne trouve pas d’opposants en interne… mais c’est un autre sujet).

Et il est dans la nature des réseaux sociaux de favoriser les échanges de personne à personne, plutôt que de marque à cible. Il faut bien l’admettre : on a davantage envie de suivre des vraies personnes, pour savoir ce qu’elles pensent, parce qu’elles ne parlent pas la novlangue corporate, et parce qu’on peut interagir avec elles.

La communication d’influence doit donc tout faire pour transformer les experts internes en influenceurs externes. Un dirigeant qui donne de la hauteur et du sens avec ses tribunes. Un expert qui grenouille sur Twitter, veille, poste, participe à des conversations, se fait remarquer, est dans tous les bons coups. Un militant qui ne lâche rien pour faire avancer sa cause dans son ou ses entreprises.

Ce volet hyperpointu de l’employee advocacy (la tête de la fusée) prend une place de plus en plus importante dans les stratégies d’ambassadeurs, et c’est tant mieux. Ce qui ne doit pas être perdu de vue, car il faut toujours anticiper le coup d’après, c’est que l’on n’est jamais aussi influent dans le monde digital que lorsqu’on l’est déjà dans les réseaux établis de la vie réelle : think tanks, clubs, instances de réflexion, événements de rencontres…

Faire des experts internes des influenceurs externes, c’est donc aussi les sortir, même dans le monde post-Covid-19, où les événements seront de plus en plus digitaux. Ce mix événements-networking-social media reste la vraie condition pour que leur influence prenne sa pleine puissance. [Fig. ]

[Fig. ]
Téléchargez le livre blanc : Influence digitale - Mettre à jour son logiciel