• Posts
  • Communication interne - Faites de votre entreprise une galerie corporate !

Communication interne — Faites de votre entreprise une galerie corporate !

Quand on parle de diffusion des contenus, on néglige trop souvent les lieux, les murs mêmes de l’entreprise. Ils sont pourtant un support push à fort impact, au même titre qu’un magazine ou qu’une newsletter, puisque intégrés au quotidien des collaborateurs. L’exposition est un média à part entière qui permet de mobiliser et d’engager les salariés, soit par le partage d’éléments de fierté (avancées, valorisation de communautés de collaborateurs ou de parties prenantes…), soit comme outil de communication pédagogique qui peut fonctionner en one shot ou en campagnes programmées sur l’année. [Fig. ]

[Fig. ] La galerie des parties prenantes L’Oréal

Elle cumule plusieurs avantages :

  • intégrer le discours corporate au quotidien des collaborateurs et faciliter son appropriation (médiation) ;
  • mettre à la portée de tous un contenu réservé auparavant à certains (par exemple, une exposition tirée d’un rapport annuel permet de diffuser à un grand nombre de salariés des messages réservés souvent aux actionnaires) ;
  • créer des liens entre des contenus Groupe et des réalités locales : dans le cas d’une exposition conçue par la communication du siège, par exemple, les panneaux peuvent être augmentés de contenus locaux, devenant ainsi une campagne glocale ;
  • le tout à moindre coût (une dizaine de panneaux versus l’impression d’une brochure, un mini-site…).
  • [Fig. ]
    [Fig. ] La galerie des parties prenantes L’Oréal

Cela nécessite, comme pour tout média, de travailler conjointement 4 dimensions :

1/ celle de l’émetteur (dimension institutionnelle) : en s’interrogeant sur la posture que l’on recherche en fonction de la stratégie de communication ;

2/ celle du récepteur (dimension des audiences) : en définissant les audiences, dans leur hétérogénéité, selon leurs niveaux de connaissance et leurs pratiques. Pourquoi ne pas créer des panneaux génériques et d’autres plus spécifiques en fonction des lieux (plus visuels et pédagogiques pour des sites de production…) ;

3/ celle des effets produits sur les audiences (dimension communicationnelle) : en se questionnant sur les actions générées par les contenus et les moyens de les amplifier. Pourquoi, par exemple, ne pas associer une exposition-campagne sur une thématique stratégique à un volet de micro-learning en ligne (quiz, auto-test) ? ;

4/ celle de la conception et de la production (dimension technique) : en définissant d’abord le scénario global de l’exposition puis en adaptant le contenu à plusieurs niveaux de lecture (premier niveau pour un scan rapide du panneau, second niveau pour une lecture approfondie). [Fig. ]

[Fig. ] La galerie des parties prenantes L’Oréal

Enfin, l’exposition est l’occasion de créer un événement interne pour son lancement. Et de donner ainsi toute sa force au live content : la génération de rencontres, de conversations et la possibilité pour chacun de partager les contenus qu’il se sera appropriés. [Fig. ]

[Fig. ] La galerie des parties prenantes L’Oréal
Rencontrez Élise Pinsolle, Content strategist