le blog des angiens

Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre

Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

La Banque Postale aime les nouveaux formats

La Banque Postale aime les nouveaux formats La Banque Postale aime les nouveaux formats

Soyez aware du contenu !

Jean-Claude Van Damme fait un grand écart entre deux camions Volvo roulant en marche arrière et s’éloignant progressivement l’un de l’autre, sur fond de musique mystique.
Visionnée plus de 75 millions de fois, cette vidéo aurait convaincu 50% des acheteurs de camions à choisir Volvo lors de leur prochain achat. Un tiers de la population étudiée serait entrée en contact avec un vendeur Volvo ou serait allée se renseigner sur leur site web.
Lancée uniquement sur Youtube, cette campagne est une bonne illustration des campagnes contenu marketing B2B actuelles avec leurs qualités… et leurs défauts !

Radiographie.

Le contenu « ennuyeux » peut être rendu passionnant, pourvu que vous soyez créatif
« La pire erreur d’un commercial est d’être ennuyeux ». 80 ans après cette remarque de David Ogilvy, les rares entreprises B2B qui osent prendre en compte cette remarque sont souvent récompensées. Avec cette stratégie de contenu audacieuse, Volvo Trucks rompt avec le stéréotype de la campagne banale, tout en vantant l’excellence de ses camions.
Combien d’entreprises B2B ont encore peur de casser les codes, sans jamais mobiliser l’émotionnel du client? L’acheteur B2B est un être humain sensible, avant tout. L’entreprise B2B doit donc fournir un contenu rationnel certes, mais ne doit plus s’interdire de s’adresser au cerveau-droit des décideurs.

L’authenticité du contenu est capitale pour convaincre et séduire l’audience.
En testant ses produits, Volvo propose une campagne orientée par le fact-checing. Dans un environnement professionnel toujours plus complexe, l’acheteur B2B a un besoin de décryptage. Il n’est plus possible de se contenter de spécifications techniques : une prise de recul ainsi qu’une mise à l’épreuve est aujourd’hui indispensable. En bref, la publication de contenus pédagogiques apporte un éclairage bienvenu, facilitant la perception des futurs clients.

La promotion du contenu est toujours plus efficace quand elle parle des bénéfices clients.
Alors, Volvo premier de la classe ? Presque, si l’on omet son positionnement peu « customer-centric ». En se lançant dans une campagne qui souligne la valeur de ses produits, Volvo néglige peut-être son client potentiel et les bénéfices qu’il peut lui apporter. Il est probable que son usager final se soucie avant tout de sa sécurité et de son confort de conduite plus que des capacités d’alignement des roues arrières de son camion.
Un phénomène à croiser avec une étude récente de McKinsey « How b2b brands Talk Past Their Customers » (Octobre 2013) prouvant que les thèmes majoritairement évoqués par les entreprises sont tous fortement autocentrés : durabilité des produits, présence globale, engagement social…

cliquer pour agrandir

Pour se distinguer l’entreprise B2B doit savoir créer un contenu innovant, authentique et au service du client, pas du produit. Et it’s a really strong feeling.


Olivier Dureau rejoint l’Agence Angie à la tête de la direction des créations

Angie, leader de la communication éditoriale, renforce son offre créative avec l’arrivée d’Olivier Dureau en tant que Directeur des Créations.
Olivier Dureau est un des directeurs de création les plus primés du marché de la communication avec 44 prix sur les 8 dernières années.
Il quitte l’Agence W où il était en charge de la communication corporate et de W Data Intelligence. Passé par Publicis, il avait participé en 1992 à la création d’Altedia, Agence spécialisée dans la conception de formules de presse media et hors-média.

A la tête de la Direction des Créations, Olivier Dureau co-dirigera cette nouvelle entité avec Sophie Giret, qui avait en charge
le planning et la stratégie éditoriale. La mise en place d’une telle direction est unique en France.

Direction des Créations

Sophie Giret et Olivier Dureau


« La langue de bois dénote avant tout un manque de courage » – Jeanne Bordeau

Quelles sont l’origine et les fonctions de la langue de bois ?


Avant la révolution de 1917, les Russes se moquaient de la « langue de chêne » de l’administration tsariste. Les bolcheviques ont repris le même principe d’un style très codé et rigide et la locution s’est peu à peu transformée en « langue de bois ». Elle est arrivée à l’Ouest en passant par la Pologne, où elle était utilisée par Solidarność pour qualifier le langage de l’oppresseur.
En France, elle est arrivée à la fin des années 1970. La langue de bois répond à la volonté de masquer les choses, d’éviter les mots qui font peur. Les licenciements sont appelés des plans sociaux, la pauvreté devient le déclassement social, les clandestins sont des sans-abri. Dès qu’une réalité est jugée un peu effrayante, on a recours à des euphémismes ou à des oxymores, comme si éviter de prononcer le mot qui effraie pouvait effacer la réalité. Dans une langue, il y a une part de raison et une part d’émotion. La langue de bois tente d’effacer la part émotionnelle. C’est une parole creuse et stéréotypée qui cherche à anesthésier ses auditeurs. La langue de bois ne cherche pas à convaincre ou à dialoguer, elle se contente d’être déclarative et incantatoire.
Lire la suite

Mots-clés

A quand le vrai «coming in» de la RSE ?

En pleine campagne de rapports annuels, revient comme chaque année une moisson de questions sur son positionnement et ses fonctions. Cette saison, un mot récolte toutes nos attentions : intégration. La tendance est en effet au « rapport intégré », des publications « 2 en 1 » qui imbriquent performances financières et extra-financières, stratégies opérationnelles et de développement durable. Avec une idée forte : montrer que la RSE n’est plus pensée « out » mais bien « inside », intégrée à la stratégie de croissance, comme une opportunité de développement et non comme une contrainte réglementaire à gérer, à côté du business.

Lire la suite


Nos références

nos references

Consultez la veille stratégique du groupe ANGIE