le blog des angiens

Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre

Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre Rapports annuels et développement durable 2013 : retrouver le plaisir de comprendre

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

La Banque Postale aime les nouveaux formats

La Banque Postale aime les nouveaux formats La Banque Postale aime les nouveaux formats

« La langue de bois dénote avant tout un manque de courage » – Jeanne Bordeau

Quelles sont l’origine et les fonctions de la langue de bois ?


Avant la révolution de 1917, les Russes se moquaient de la « langue de chêne » de l’administration tsariste. Les bolcheviques ont repris le même principe d’un style très codé et rigide et la locution s’est peu à peu transformée en « langue de bois ». Elle est arrivée à l’Ouest en passant par la Pologne, où elle était utilisée par Solidarność pour qualifier le langage de l’oppresseur.
En France, elle est arrivée à la fin des années 1970. La langue de bois répond à la volonté de masquer les choses, d’éviter les mots qui font peur. Les licenciements sont appelés des plans sociaux, la pauvreté devient le déclassement social, les clandestins sont des sans-abri. Dès qu’une réalité est jugée un peu effrayante, on a recours à des euphémismes ou à des oxymores, comme si éviter de prononcer le mot qui effraie pouvait effacer la réalité. Dans une langue, il y a une part de raison et une part d’émotion. La langue de bois tente d’effacer la part émotionnelle. C’est une parole creuse et stéréotypée qui cherche à anesthésier ses auditeurs. La langue de bois ne cherche pas à convaincre ou à dialoguer, elle se contente d’être déclarative et incantatoire.
Lire la suite

Mots-clés

A quand le vrai «coming in» de la RSE ?

En pleine campagne de rapports annuels, revient comme chaque année une moisson de questions sur son positionnement et ses fonctions. Cette saison, un mot récolte toutes nos attentions : intégration. La tendance est en effet au « rapport intégré », des publications « 2 en 1 » qui imbriquent performances financières et extra-financières, stratégies opérationnelles et de développement durable. Avec une idée forte : montrer que la RSE n’est plus pensée « out » mais bien « inside », intégrée à la stratégie de croissance, comme une opportunité de développement et non comme une contrainte réglementaire à gérer, à côté du business.

Lire la suite


Angie acquiert Maneki Lab et crée une offre d’expériences narratives originales

Angie, leader de la communication éditoriale, renforce son offre en acquérant Maneki Lab, un studio de création de contenus innovants. Parmi ses clients : Louis Vuitton, Hennessy ou encore BNP Paribas. D’autres acquisitions devraient intervenir d’ici à la fin de l’année.

A la tête de Maneki LabJulien Laur dirigera la nouvelle entité baptisée Angie Lab.

Angie Lab regroupera toutes les activités d’Angie consacrées à la création de nouvelles expériences narratives (récits interactifs, newsgames, immersives VR…). Un atout indispensable à l’heure où les marques et les entreprises ont plus que jamais besoin d’émerger dans la guerre de l’attention et où les technologies offrent d’incroyables opportunités. Le Lab réunit l’expertise d’Angie dans le domaine de la production interactive et les compétences développées par Maneki Lab en matière de digital storytelling.

Julien Laur est un profil atypique. A la croisée des chemins entre journalisme, communication digitale et production audiovisuelle, c’est un précurseur. En 1999 il crée l’une des premières web-TV françaises et co-fonde en 2007 le premier multi-channel network français sur YouTube. Un profil unique dans le domaine des nouveaux formats de contenus.

« Nous souhaitons créer des expériences fortes, portées par les nouveaux usages technologiques et une véritable audace éditoriale et artistique. L’ambition de ce nouveau studio de digital storytelling est de fédérer des talents venus d’horizons variés : fiction, documentaire, bande dessinée, journalisme, jeu vidéo, web design… pour rendre possible une alchimie créative au service du récit », précisent Julien Laur et Eric Camel, Président d’Angie.


« Sortir du prêt- à-penser » – interview d’Isabelle Barth

« Sortir du prêt- à-penser » – ou comment la philosophie peut aider le management à penser et à communiquer en dehors des sentiers battus afin d’être plus en phase avec la réalité.

Isabelle Barth, directrice générale de l’EM Strasbourg Business School, co-auteur avec Yann-Hervé Martin, agrégé de philosophie, de La Manager et le Philosophe. Femmes et hommes dans l’entreprise : les nouveaux défis.

Lire la suite

Mots-clés

Nos références

nos references

Consultez la veille stratégique du groupe ANGIE