le blog des angiens

Rapports annuels et développement durable 2012 : une saison formidable

Rapports annuels et développement durable 2012 : une saison formidable Rapports annuels et développement durable 2012 : une saison formidable

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie Le plaisir de comprendre avec des infographies réalisées par Angie

La Banque Postale aime les nouveaux formats

La Banque Postale aime les nouveaux formats La Banque Postale aime les nouveaux formats

11 nouveaux clients pour Angie+1 !

A l’issue d’appels d’offres, de consultations et sollicitations, Angie+1 se voit confier les missions suivantes en 2014 :

  • Agence de la Biomédecine : veille et analyse de réputation en ligne,
  • Cisco : conseil et animation éditoriale sur les médias sociaux, programme ambassadeurs,
  • Essilor : conseil et animation éditoriale sur les médias sociaux,
  • Fondation pour la Recherche sur Alzheimer : programme de formation aux médias sociaux,
  • Groupe Point.P : lancement et animation d’un blog sur la démarche RSE du Groupe et accompagnement en stratégie d’e-réputation,
  • Groupe Le Conservateur : conseil, veille de réputation, animation éditoriale, formations à l’utilisation des médias sociaux et production de contenus,
  • PwC France & Afrique francophone : conseil et animation sur les médias sociaux, programme de formation des ambassadeurs internes,
  • Sanofi France : conseil et animation éditoriale sur les médias sociaux et audit d’e-réputation,
  • Unédic : audit de la présence digitale et recommandations d’actions,
  • Vin & Société : veille stratégique et accompagnement éditorial sur les médias sociaux,
  • VINCI Airports : accompagnement stratégique et opérationnel dans la mise en place d’un dispositif éditorial sur les médias sociaux.

Ils en parlent : Stratégies, CB News, l’ADN et la Correspondance de la Publicité.

Suivez toutes les actualités d’Angie+1 sur Twitter : @angieplusun !


Enchantés de votre participation !

Angie a renouvelé son soutien à l’association Les Toiles Enchantées cette année, en invitant ses collaborateurs et clients à assister, en famille, à l’avant-première de RIO 2. Aux côtés des sympathisants et bénévoles des Toiles Enchantées, une centaine d’entre eux ont ainsi découvert la suite des aventures de Blue en 3D ! Merci pour cette belle mobilisation !

Les bénéfices de cette séance seront entièrement reversés à l’association qui offre aux enfants et adolescents, hospitalisés ou handicapés, un peu de féérie en organisant des projections de films à l’affiche sur leur lieu de soin.

Vivement la prochaine séance !


10 questions pour la communication dans les médias sociaux en 2014 et 2015

Angie+1 vous donne rendez-vous le 24 avril pour un nouveau Club Angie sur les médias sociaux.

Pensez à vous inscrire le plus tôt possible !


Le patron est le premier média interne

Les communicants internes doivent davantage faire parler leur patron. Il doit être LEUR PREMIER MEDIA. Pour trois raisons.

D’abord, parce que le salarié postmoderne revendique sa complétude : il est un être de raison et d’émotion. Depuis longtemps, la publicité ne s’adresse plus simplement 
à l’intellect du consommateur, mais bien à la totalité de ses sens. La communication interne prend ce même chemin : celui de la mobilisation des affects. Or cette mobilisation (et c’est la grande différence avec la communication financière qui est l’obsession des CEO) est une mission d’individu de chair et de sang. Le patron est le premier d’entre eux.

Il ne doit de plus être celui qui sait mais celui qui partage. Il doit être capable d’empathie émotionnelle, d’avouer des faiblesses ou des doutes, de faire preuve d’humour, de connivence.  « Quand John Chambers, patron de Cisco, déclare « nous avons été trop lents » et promet une révolution culturelle à une entreprise qui pourtant n’est pas la plus statique du marché, il apparaît bien comme un leader. Ce type d’attitude est aujourd’hui perçu comme une forme d’intelligence et de modernité. Quelques années auparavant, elle aurait été un aveu de faiblesse.»*

Ensuite, parce que la responsabilité sociale et environnementale doit conduire à un changement radical de l’image du patron. Hier c’était un serviteur de la valeur actionnariale, aujourd’hui c’est l’artisan de la «valeur partagée».  L’entreprise évolue d’une logique de marché à une logique de société, et le patron opère ce changement.

Prenez Paul Polman, le PDG d’Unilever. Sa vision est large : son plan d’entreprise engage non seulement ses propres opérations (173 000 salariés, 51 milliards $ de chiffre d’affaires en 2012) mais aussi celles de ses fournisseurs, ses distributeurs et ses consommateurs. Unilever se préoccupe de pauvreté, d’éducation des femmes, de qualité alimentaire, d’environnement… « Il s’agit d’humanité et de dignité. Nous servons 2 milliards de femmes dans 190 pays et il faut investir dans les femmes pour éradiquer la pauvreté. C’est une conversation à avoir à notre conseil d’administration mais aussi à l’extérieur ! »

http://www.unilever.com/mediacentre/pressreleases/2011/unileveropensnewfactoryinmexico.aspx#

Paul Polman, Mexico.

L’homme qui dit ça a de l’épaisseur, de la densité, de l’humanité. CELA DOIT SE VOIR, et d’abord dans sa propre entreprise.

Dernière raison. Dans la bataille des talents qui s’avive, les communicants doivent comprendre que le patron est un élément clé du déploiement de la marque employeur.

Les jeunes rêvent à Steve Jobs, Bill Gates, Mark Zuckerberg, Larry Page, Richard Branson…

Steve Jobs

Steve Jobs

L’idéal-type de leader est devenu ce personnage inventif, ouvert sur le monde, visionnaire et adaptable. Et on jugera à l’aulne de ces critères le dirigeant de sa propre entreprise comme celui de celle qu’on imagine de rejoindre.

Celui qui apparaitra comme trop financier, rigide, trop sûr de lui et incapable de se mettre en cause ne fera plus rêver. Les communicants internes doivent être les artisans de ce rêve.

* A quoi ressemblera le travail de demain

Sandra Enlart & Olivier Charbonnier  Editions Dunod


Nos références

nos references

Consultez la veille stratégique du groupe ANGIE